mercredi 7 mai 2014

Nicole Granger |Interview|

video

C'est dans une atmosphère chaleureuse que Nicole Granger, prête à nous accorder une petite interview au sujet de La Nuit Culturelle, nous ouvre la porte de son antre, sourire aux lèvres, avenante.

Des couleurs, des peintures accrochées aux murs, des dessins, croquis, sculptures ; c'est bien là le musée imaginaire dévoilé de Nicole Granger, très révélateur de son rapport à la culture et de sa passion pour la littérature. Tout vient de là. La Nuit Culturelle est née de la passion commune pour la culture et les mots entre les étudiants de la Faculté de Lettres.

Cette passion que Madame Granger, pour la décrire, compare naturellement à une rencontre amoureuse : une attirance, du désir, un bien être, un goût, mais un goût qu'il est du devoir de partager.

Seulement, ce "goût" n'est pas accessible à tous, et Nicole éprouve cela comme une réelle douleur, et c'est cette même douleur qui va donner lieu à la création de diverses associations centrées sur la culture.

Leur but est de faire circuler un savoir qui, pour Nicole est le fondement de la culture, il doit y avoir "une contamination du savoir qui passe par le goût du savoir".

La Nuit Culturelle reflète bien cet enjeu où se mêlent littérature, danse, musique, cinéma et arts plastiques pour former un tout culturel. Cette cérémonie pousse aussi à une réflexion. Selon Nicole, sur "l'accord de l'intelligence", le désir de comprendre et communiquer une passion. Pour cette dernière Nuit Culturelle, Nicole Granger n’espérait qu'une chose : qu'elle soit belle, d'où le thème choisi "La Joie".

  Estelle

Vidéo par Jérémy Marino

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire